La position de George W. Bush évolue sur le climat

Le 01 octobre 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
S'adressant aux délégués des 16 grands pays les plus émetteurs de gaz à effet de serre qu'il avait conviés à se réunir à Washington, le président des Etats-Unis a reconnu, vendredi 28 septembre, que «le changement climatique est un des grands défis de notre temps». Selon l'AFP, le secrétaire d'Etat portugais à l'environnement et représentant de l'Union européenne, Humberto Rosa, s'est félicité de voir «un réengagement des Etats-Unis dans le processus des négociations internationales».

«Un discours comme cela de la part du président américain n'était pas possible il y a quelques mois. C'est un signe que les choses bougent», a noté un diplomate allemand. Mais il a ajouté: «ce qui est un grand pas pour les Etats-Unis reste un petit pas pour le monde», insistant sur la nécessité d'établir un prix du carbone et des quotas pour réduire efficacement les émissions.

En revanche, les ONG ont été moins convaincues par la prestation du président, le qualifiant d'«illusionniste» tentant de «torpiller le protocole de Kyoto».




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus