La pollution responsable du réchauffement de l’Arctique

Le 27 mars 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Dans un article paru dans le numéro du 16 mars de Science, une chercheure du CNRS, Kathy Law, et un chercheur de l’Institut norvégien pour la recherche atmosphérique, Andreas Stohl, montrent que la pollution de l’air apparaît, avec les émissions de gaz à effet de serre, comme l’un des principaux facteurs expliquant le réchauffement observé en Arctique. En cause: les aérosols et l’ozone provenant d’Eurasie et qui sont enregistrés à de hautes concentrations en hiver et au printemps. Les deux polluants perturberaient le bilan radiatif de l’Arctique suite à des processus spécifiques à la région, liés à ses surfaces de glace et de neige hautement réflectives. Les rejets des navires locaux et les feux de la forêt boréale déclenchés en été sont également mis en cause par les scientifiques européens.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus