La pollution de l’eau passe après celle de l’air

Le 03 juin 2009 par Sonia Pignet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
C’est en tout cas ce qui ressort d’une enquête menée par le Crédoc (le Centre de recherches pour l’étude et l’observation des conditions de vie) pour le compte de l’Agence de l’eau de Seine-Normandie. 1.400 personnes ont été interrogées dans les 6 régions de ce bassin au cours de l’année 2008. Il ressort que 29% des personnes interrogées estiment que les pouvoirs publics devraient agir en priorité sur la qualité de l’air, et 26% sur la qualité de l’eau, les rivières.
Près de 55% des résidents du bassin Seine-Normandie se sentent désarmés pour agir, tandis que moins de 10% déclarent «avoir une action résolue pour protéger les ressources et les milieux aquatiques». Les Franciliens sont les moins conscients de la dégradation de la qualité de la ressource en eau (31% contre 58% chez les résidents des autres régions du bassin).
Enfin, l’enquête a démontré la méconnaissance des citoyens concernant les acteurs de l’eau puisque 62% déclarent ne pas connaître l’Agence de l’eau, et seuls 7% «bien la connaître».


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus