La pollution de l’air, responsable d’un décès sur huit

Le 25 mars 2014 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Principales causes de mortalité, les maladies cardiaques et AVC.
Principales causes de mortalité, les maladies cardiaques et AVC.
DR

La pollution de l’air a fait 7 millions de morts, en 2012, dans le monde, soit deux fois plus que ne l’estimait l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en 2008, selon un nouveau rapport, publié mardi 25 mars, par l’organisme onusien.

«Peu de risques ont un impact supérieur sur la santé mondiale à l’heure actuelle que la pollution de l’air; les données factuelles indiquent la nécessité d’une action concertée pour rendre l’air que nous respirons plus propre», estime Maria Neira, directeur du département OMS Santé publique, déterminants sociaux et environnementaux de la santé.

Les chiffres publiés, mardi 25 mars, ont, en effet, de quoi donner le vertige: en 2012, 4,3 millions de décès prématurés étaient liés à la pollution de l’air intérieur, 3,7 millions à celle de l’air extérieur. Soit un total, en tenant compte des expositions doubles, de 7 millions, l’équivalent d’un décès sur 8. Un bilan largement revu à la hausse depuis 2008, lorsque l’OMS avait conclu à 3,2 millions de morts.

Explication: «une meilleure connaissance des maladies provoquées par la pollution atmosphérique, mais aussi une meilleure évaluation de l’exposition humaine aux polluants présents dans l’air grâce à l’utilisation de mesures et de technologies améliorées. Cela a permis aux chercheurs de procéder à une analyse plus approfondie des risques sanitaires dans un éventail démographique plus large qui comprend désormais des zones rurales aussi bien que des zones urbaines».

Trois quarts des décès en Asie

Les premiers pays touchés sont ceux de la zone Asie du sud-est et Pacifique occidental, qui regroupe notamment la Chine, l’Inde et l’Indonésie: à eux seuls, ils représentent près de 77% des décès liés à la pollution intérieure, et pour 70% de ceux associés à la pollution extérieure. Quant aux pays d’Europe à haut revenu, l’OMS estime à 279.000 le nombre de décès liés à la pollution de l’air extérieur, et à près de 18.000 ceux liés à l’air intérieur.

Principales causes de mortalité, les maladies cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux (AVC) (80% à eux deux pour la pollution extérieure), suivis des bronchopneumopathies chroniques obstructives (BPCO, 11%) et des cancers du poumon (6%).

«Dans le courant de l’année, l’OMS publiera des lignes directrices sur la qualité de l’air intérieur en rapport avec les combustibles domestiques, ainsi que des données par pays sur les expositions aux pollutions intérieure et extérieure et la mortalité qui leur est associée, outre une actualisation des mesures de la qualité de l’air dans 1.600 villes de toutes les régions du monde», conclut l’organisation.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus