La pollution aux particules ne sera pas réglée en 2030

Le 05 mars 2008 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La qualité de l'air va encore se détériorer d'ici 2030, surtout dans les pays non membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), estiment les «Perspectives de l'environnement à l'horizon 2030» de l'organisme. Dans l'hémisphère nord, une partie des efforts des Etats va être atténuée par la pollution transfrontière. Malgré tout, l'OCDE se veut optimiste puisque certains pays ont déjà démontré qu'il était possible de se développer économiquement tout en combattant la plupart des polluants. Seules les particules continuent à poser problème.

Dans le chapitre des recommandations, l'organisation internationale incite les pays à s'attaquer à la pollution des navires qui pourrait être réduite en mettant en place des mesures peu onéreuses. Autre préconisation intéressante d'un point de vue économique: cibler les mesures qui ont un impact à la fois sur le réchauffement climatique et sur la pollution de l'air, comme la réduction du précurseur d'ozone et du gaz à effet de serre qu'est le méthane. L'OCDE invite enfin les Etats à mieux tenir compte des mouvements transfrontières des polluants qui peuvent traverser des continents entiers dans leurs politiques locales et nationales.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus