- 

La pollution atmosphérique pourrait réduire la capacité respiratoire des enfants

Le 11 juillet 2006 par Laure Pollez
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Une équipe de chercheurs britanniques, de l'université de Leicester, affirme avoir mis en évidence un lien entre la pollution atmopshérique et la dégradation des capacités respiratoires, chez l'enfant. C'est en tout cas la conclusion que les chercheurs tirent d'une étude menée sur 114 enfants, présentée ce mois-ci dans le New England Journal of Medecine: plus l'environnement de l'enfant est pollué par des particules issues de la combustion de carburants fossiles, plus ses voies respiratoires sont encombrées de carbone, utilisé comme marqueur de cette pollution, moins sa capacité respiratoire peut se développer. Selon leurs observations, la capacité respiratoire vitale serait même réduite de 13% à chaque ajout de1 µm2 (1micromètre (µm) est égal à 0,000 001m) de carbone dans les voies respiratoires.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus