La politique de la ville «trop timide» au Royaume-Uni

Le 09 mars 2007 par Bérangère Lepetit
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le Royaume-Uni tarde à se doter d'une politique urbaine cohérente: telle est la conclusion du rapport de la Commission royale sur la pollution environnementale rendue publique le 6 mars.
«Nous sommes surpris que dans un contexte d'urbanisation croissante, l'Etat ne dispose toujours pas d'une politique environnementale qui prenne simultanément en compte les besoins en transport, logement, et énergie, a déclaré Sir John Lawton, le représentant de la commission. Réfléchir isolément à ces problèmes nous mènera droit dans le mur».
Selon le rapport, le Royaume-Uni nécessite des aires urbaines plus respectueuses de l'environnement, des espaces «où les habitants puissent marcher, utiliser les transports publics ou faire du vélo en toute sécurité. Ces villes auraient beaucoup d'avantages en matière de santé publique. Les citoyens feraient plus d'exercice, seraient moins victimes de la pollution de l'air et des accidents de la route.» Le rapport recommande également de créer des partenariats entre l'administration centrale et les administrations régionales, entre le secteur privé et le secteur public.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus