La pêche illégale de l’Afrique de l’Ouest se retrouve sur les étals européens

Le 15 octobre 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les prises locales sont souvent volées au détriment des pêcheurs locaux
Les prises locales sont souvent volées au détriment des pêcheurs locaux

Un rapport de l’ONG britannique Environmental Justice Foundation (EJF) montre que la pêche illégale atteint des sommets en Afrique de l’Ouest. Les captures se retrouvent ensuite sur les étals européens.

Après 18 mois d’enquête (début janvier 2010-fin juillet 2012), l’EJF a précisé les pratiques illégales à l’œuvre en Sierra Leone. Elle a ainsi observé des activités de pêche dans les zones d’exclusion, des attaques de pêcheurs locaux, l’utilisation d’équipements interdits, le refus des bateaux de coopérer avec les patrouilles de surveillance, la corruption des autorités locales, la fuite vers les pays voisins pour éviter toute sanction…

Selon l’ONG, les côtes ouest-africaines sont les plus touchées au monde par la pêche illégale, qui représenterait 37% des prises totales de la région. Les conséquences sont dévastatrices sur la sécurité alimentaire, les sources de revenus des communautés, la qualité des prises et l’environnement marin. Au niveau mondial, les pertes dues à la pêche illégale représentent entre 10 et 23,5 milliards de dollars par an (entre 7,7 et 18,1 Md€).

Le rapport pointe également l’arrivée de ces prises illégales sur les marchés européens. Selon l’EJF, 90% des navires-pirates bénéficient d’accréditations frauduleuses pour exporter leurs stocks dans l’UE. La plupart d’entre eux disposent d’un pavillon sud-coréen.

«Nous sommes optimistes quant au succès de la surveillance communautaire en Sierra Leone mais nous sommes très préoccupés par la faiblesse des contrôles européens. Les autorités d’inspection des ports européens ont très peu d’informations fiables sur les captures. Il est donc urgent d’améliorer la communication entre l’UE et les Etats côtiers si nous voulons sérieusement mettre fin à la pêche illégale et protéger les communautés côtières, qui sont les plus vulnérables de la planète», alerte Steve Trent, directeur général d’EJF.

http://ejfoundation.org/sites/default/files/public/Pirate%20Fishing%20Exposed.pdf



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus