- 

La pandémie, c’est bon pour le bruit aussi

Le jeudi 26 mars 2020 à 14h 42 par Valéry Laramée de Tannenberg
On s'entend mieux en Île-de-France.
On s'entend mieux en Île-de-France.
DR

Le niveau moyen de bruit a baissé de 80%, le long de certains axes routiers franciliens, observe Bruitparif.

Extrait : On savait que la pandémie avait fait chuter la pollution atmosphérique des métropoles et des zones industrielles de France et d'Europe. Ce n’est pas son seul bienfait collatéral. Les nuisances sonores, elles aussi, sont en chute...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus