La Norvège protège l’Arctique

Le 03 avril 2006 par Ludivine Hamy
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le 31 mars, le gouvernement norvégien a décidé d'instaurer des zones de sauvegarde le long de ses côtes arctiques, où la production d'hydrocarbures sera interdite pour des raisons écologiques. Dans son nouveau plan de gestion, le gouvernement de centre-gauche a décidé de bannir toute activité pétrolière à moins de 35 km des côtes septentrionales de la Norvège, troisième exportateur mondial d'or noir. Dans une bande allant de 35 à 50 km, toute nouvelle activité de production sera interdite mais les concessions déjà accordées seront maintenues. Le groupe pétrolier italien Eni pourra ainsi continuer d'exploiter le gisement pétrolier Goliath, au grand dam des organisations de défense de l'environnement. Au-delà, dans une bande allant de 50 à 65 km des côtes, la prospection sera interdite pendant une partie de l'année, entre le 1er mars et le 31 août. La gestion des ressources en mer de Barents constitue l’un des principaux points de désaccord entre les 3 partis de gauche au pouvoir en Norvège depuis l'an dernier: les travaillistes et les centristes sont favorables à une exploitation assez large des hydrocarbures dans ces eaux fragiles et poissonneuses contrairement à leurs alliés de la gauche socialiste. Selon des estimations américaines, l'Arctique abrite environ 25% des réserves mondiales d'hydrocarbures.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus