La mortalité liée aux vagues de chaleur pourrait exploser dès 2031

Le 01 août 2018 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
De 2 à 4 fois plus de morts attendus au Royaume-Uni selon le scénario d'atténuation des émissions de gaz à effet de serre
De 2 à 4 fois plus de morts attendus au Royaume-Uni selon le scénario d'atténuation des émissions de gaz à effet de serre
DR

 

Publiée le 31 juillet dans la revue PLOS Medicine, une étude montre que la mortalité due aux vagues de chaleur devrait fortement progresser dans le monde entre 2030 et 2080.

Publiée le 31 juillet dans la revue PLOS Medicine, une étude montre que la mortalité due aux vagues de chaleur devrait fortement progresser dans le monde entre 2030 et 2080.

 

Si les régions tropicales et subtropicales sont les plus exposées à cette explosion de la mortalité, elles sont suivies par l’Australie, l’Europe et les Etats-Unis.

 

12 fois plus de morts aux Philippines

Les Philippines s’avèrent le pays le plus touché avec un nombre de décès dus aux vagues de chaleur multiplié par 12 entre 2031 et 2080 par rapport à 1971-2020 dans le cas du scénario le plus pessimiste[1]. Il est suivi par le Brésil et la Colombie.

 

4 fois plus de morts au Royaume-Uni

Dans le même contexte, cette mortalité pourrait quintupler aux Etats-Unis et en Australie, et quadrupler au Royaume-Uni.

Pour cette étude pilotée par Yumin Guo de l’université de Melbourne (Australie), les chercheurs[2] ont analysé les températures et les taux de mortalité observés, entre 1984 et 2015, dans 412 localités situées dans 20 pays. Ils y ont appliqué les 4 modèles climatiques du Giec[3] et trois projections de l’évolution de la densité de population. 

 

Attenuation efficace

Bonne nouvelle, cette hausse pourrait être considérablement réduite si des mesures d’atténuation sont mises en œuvre. Dans le meilleur des cas, le Royaume-Uni devrait quand même connaître un doublement de la mortalité liée aux vagues de chaleur entre 2031 et 2080 par rapport à 1971-2020. Et la France? L’Hexagone n’entre pas dans le champ de cette étude, mais la canicule de 2003 avait fait au moins 15.000 morts.

 



[1] Scénario RCP 8.5 du Giec combiné à un scénario haut de croissance de la population

[2] Issus de 18 pays: Australie, Brésil, Canada, Chili, Chine, Corée, Espagne, Etats-Unis, Finlande, Irlande, Italie, Japon, Moldavie, Royaume-Uni, Suède, Taïwan, Thaïlande, Vietnam

[3] Giec: Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat

 



Sites du groupe
Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus