La montée des océans pourrait atteindre 9 mètres

Le 20 janvier 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La progression du niveau de la mer revue à la hausse. Encore.
La progression du niveau de la mer revue à la hausse. Encore.

Le niveau de la mer pourrait augmenter davantage que prévu, entre 6 et 9 mètres dans les prochaines décennies, selon une étude publiée le 20 janvier dans la revue Science.

 

Le réchauffement qui a eu lieu il y a 125.000 ans, pendant la période interglaciaire, peut servir de référence pour vérifier les modèles climatiques et préciser le lien entre la hausse des températures des océans et le niveau de la mer, affirment les chercheurs des universités d’Oregon, du Wisconsin et de Dublin.

Pour mener leurs travaux, les scientifiques ont prélevé des carottes glaciaires sur 83 sites. Ils ont constaté que la température à la surface des océans était alors similaire à celle du début de l’ère pré-industrielle (entre 1870 et 1889). Or, 4.000 ans plus tard, la température avait augmenté de 0,5 degré Celsius, exactement comme ce qui s’est produit entre 1995 et 2014. Mais le niveau des océans était supérieur de 6 à 9 m au niveau actuel. Ce qui oblige à revoir à la hausse les prévisions de la montée des eaux dans les prochains siècles. Les études tablaient jusqu’à présent sur environ 6 m à une échéance indéterminée. Et même si l’on parvient à limiter le réchauffement à 2° en 2100 par rapport à l’ère pré-industrielle, ce qui est loin d’être assuré.

 

De nombreuses villes côtières sous l’eau

«La bonne nouvelle, c’est que, si nous avons de la chance, le niveau des océans progressera lentement, ce qui nous laisserait le temps de nous adapter. Il est possible que l’élévation totale ne soit visible que dans des milliers d’années. La mauvaise nouvelle, c’est que de nombreuses villes côtières seront immergées», a commenté Andrew Watson, professeur à l’université britannique d’Exeter.

Dans une note publiée le 18 janvier, l’Organisation météorologique mondiale (OMI) affirme que l’année 2016 a battu tous les records, devenant l’année la plus chaude depuis la fin du XIXe siècle.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus