- 

La montée des eaux menace près de 4 millions d’Américains

Le 14 mars 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
New York est menacée par la montée des eaux.
New York est menacée par la montée des eaux.

Alors que les Britanniques n’en finissent plus de se demander si leurs centrales nucléaires seront noyées, un jour, par la montée du niveau de la mer du Nord ou de la mer d’Irlande, les Américains commencent à s’inquiéter de cette conséquence, déjà visible, des changements climatiques.

Selon une étude réalisée par trois scientifiques employés par l’association Climate Central, à paraître dans Environmental Research Letters, la montée des eaux marines imputable à la fonte des glaces telluriques et à la dilatation thermique des mers n’est pas un fantasme.

En s’appuyant sur les données du Giec[1] et du cadastre américain, les trois auteurs estiment que si la plupart des états côtiers sont menacés, la Louisiane, la Californie, les état de New York et du New Jersey le sont particulièrement.

Un seul exemple: New York. Mises en ligne par Climate Central, des cartes interactives permettent de visualiser l’impact de la montée des eaux sur les territoires urbains. Dans la Big Apple, la montée de 30 centimètres du niveau de la mer, anticipée pour 2020, mettrait les pieds dans l’eau 28.780 bâtiments et recouvrirait plus de 2.000 hectares de voiries.

En cause, la topographie et l’urbanisation du littoral. Au total, 3,7 millions d’Américains habitent actuellement dans des zones menacées, affirment Ben Strauss (ex-chercheur à l’université Princeton), Claudia Tebaldi (ex-chercheure à l’université Stanford)) et Remik Ziemlinski (ex-chercheur à la Noaa[2]). Reste à savoir à quelle échéance.

Depuis 1880, le niveau mondial moyen des mers s’est élevé d’une trentaine de centimètres. Dans certaines régions, comme la Louisiane ou la baie de Chesepeake, cette élévation est plus forte encore. Et le phénomène tend à s’accélérer.

Selon le dernier rapport du Giec, le niveau moyen des eaux marines s’est élevé, en moyenne, de 1,8 millimètre par an, entre 1961 et 2003, mais de 3 mm par an entre 1993 et 2003.

 

 



[1] Giec: Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat

[2] Noaa: agence américaine en charge des océans et de l'atmosphère (National Oceanic and Atmospheric Administration)

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus