La moitié des Américains victimes de la pollution atmosphérique

Le 30 avril 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les villes les plus touchées par une pollution aux particules fines et à l'ozone
Les villes les plus touchées par une pollution aux particules fines et à l'ozone

Environ la moitié des Américains sont exposés à des niveaux de particules fines PM2,5 et d’ozone dépassant les valeurs de recommandation, alerte l’American Lung Association (ALA) dans son 15e rapport annuel sur la qualité de l’air, publié ce 30 avril.

Au total, 147,6 millions de personnes –soit 47% de la population- sont exposées à des niveaux de particules fines et d’ozone dangereux pour leur santé. Certes, ces émissions affichent une tendance régulière à la baisse depuis 1970, grâce à la modernisation des centrales électriques au charbon et des véhicules diesel. Mais c’est très loin d’être suffisant au regard des standards sanitaires.

 

Les pics de particules fines touchent 14,7% de la population

14,7% des Américains sont ainsi exposés à des dépassements des valeurs-limites de particules fines, avec un risque accru d’hospitalisation pour des crises d’asthme et des problèmes pulmonaires, ce qui augmente le nombre de morts prématurées chaque année, alerte l’ALA.

La Californie abrite les 5 villes les plus polluées par les particules fines (en moyenne annuelle comme en nombre de dépassements journaliers), soit Bakersfield, Fresno, Los Angeles, Modesto et Visalia.

16 des 25 villes les plus touchées par un pic journalier ont même connu des dépassements plus nombreux en 2010-2012 qu’en 2009-2011, signe d’une aggravation des risques sanitaires.

 

Les pics d’ozone frappent 44,8% des Américains

Les dépassements des valeurs-seuils d’ozone touchent le plus grand nombre d’Américains (niveau F atteint). Ils touchent plus d’1 Américain sur 4 (44,8%), augmentant le risque de crises d’asthme, de difficultés respiratoires et de problèmes cardio-vasculaires. Et là encore, la situation régresse. 22 des 25 agglomérations les plus touchées ont connu un plus grand nombre de dépassements entre 2010 et 2012 qu’entre 2009 et 2011. Fortement exposée aux polluants atmosphériques, la Californie abrite aussi les 5 villes les plus touchées par des dépassements des seuils d’ozone. Il s’agit de Bakersfield, Fresno, Los Angeles, Sacramento et Visalia.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus