La mer Caspienne mieux protégée

Le 16 août 2011 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
De nouveaux accords ont été conclus pour protéger la mer Caspienne des marées noires, indique le Programme des Nations unies pour l’environnement (Pnue) dans un communiqué du 15 août.
 
Située au sud du Caucase et au nord de l'Iran, la Caspienne est la plus grande mer fermée du monde avec une superficie d’environ 374.000 kilomètres carrés. L’exploitation excessive des ressources naturelles, l’industrialisation et l’urbanisation de la bande côtière ont fragilisé cet espace riche en biodiversité qui reçoit chaque année 140 millions de tonnes de polluants[1]. En outre, le transport de pétrole ou de produits pétroliers représente environ 10.000 trajets annuels de navires dans la région.
 
Les cinq pays qui bordent la mer Caspienne ont décidé d’unir leurs efforts pour «la lutte régionale contre le déversement d'hydrocarbures et l’amélioration de la surveillance des sources potentielles de pollution», indique le Pnue.
 
Des accords officiels[2] ont donc été passés la semaine dernière entre les représentants de la république d’Azerbaïdjan, la république islamique d’Iran, la fédération de Russie, les républiques du Kazakhstan et du Turkménistan. Ils ont été pris dans le cadre de la Convention de Téhéran de 2003.
 
A ainsi été signé le protocole relatif à la préparation régionale, à la lutte et à la coopération contre les incidents dus à la pollution pétrolière, qui prévoit l'introduction d'un système d'intervention d'urgence pour faire face aux incidents. Ce protocole «marque une étape historique dans la protection de l'environnement de la zone», souligne l’organisation internationale.
 
Le second protocole adopté vise à introduire des règles communes pour les pays concernés afin d'évaluer l'impact des activités liées à l'exploitation pétrolière.
 
Les parties membres de la Convention de Téhéran vont maintenant devoir ratifier ces textes pour qu’ils puissent entrer en vigueur.


[1] Source: la Documentation française
[2] développés en coopération avec l’Organisation maritime internationale et le secrétariat de la Convention d’Espoo


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus