La mer aura monté d’un mètre à la fin du siècle

Le 27 août 2015 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La fonte des glaciers accélère la hausse du niveau de la mer
La fonte des glaciers accélère la hausse du niveau de la mer

Le niveau de la mer s’est élevé de 8 centimètres depuis 1992 à cause du réchauffement, selon l’agence spatiale américaine, qui a analysé le 26 août les dernières données satellitaires, et revoit à la hausse les prévisions pour 2100.

 

«Compte tenu de l’évolution des océans, de la calotte glaciaire et des glaciers, il est à peu près sûr que nous nous orientons vers une montée du niveau de la mer d’au moins 90 centimètres, et probablement davantage», a détaillé Steve Nerem, directeur de l’équipe en charge de la montée du niveau de la mer à la Nasa et chercheur à l’université de Boulder (Colorado). «Mais nous ne savons pas exactement si cela se produira d’ici la fin du siècle ou après», a-t-il ajouté.

La réalité rejoint donc les projections hautes élaborées par le Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (Giec) en 2013. Il y a seulement deux ans, les climatologues tablaient sur une hausse comprise entre 30 et 90 cm d’ici la fin du siècle. En juillet dernier, une étude publiée dans la revue Science a quant à elle avancé le chiffre de 6 mètres sans pour autant préciser à quelle échéance.

 

La fonte possible des glaciers de l’Antarctique

 

Les scientifiques estiment que la montée des océans est due pour un tiers à la hausse des températures, pour un tiers à la fonte de la calotte glaciaire et pour un tiers au recul des glaciers de montagne. Mais l’accélération de la fusion de la banquise pourrait modifier ce ratio et accélérer la montée du niveau de la mer au cours des prochaines décennies.

Par ailleurs, si la contribution de l’Antarctique est beaucoup plus faible que celle du Groenland, de récentes études montrent que cela pourrait changer au siècle prochain. Selon le glaciologue Eric Rignot, de l’université d’Irvine (Californie), «les données satellitaires montrent que les glaciers de l’est de l’Antarctique ne seraient pas aussi stables qu’on le pensait».

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus