La Louisiane face à une catastrophe écologique

Le 03 janvier 2013 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le trou laissé par l'effondrement de l'exploitation de la saumure.
Le trou laissé par l'effondrement de l'exploitation de la saumure.
DR

L’été dernier, ils ont d’abord cru que l’eau du bayou était en train de bouillir. Mais les habitants d’Assumption Parish, en Louisiane du Sud, ont vite compris que c’étaient des bulles de gaz naturel qui remontaient des entrailles de la terre jusqu'à la surface du Mississipi. Les tremblements de terre qui suivirent ne les rassurèrent pas. Jusqu’à une nuit d’août 2012, quand la terre s’ouvrit littéralement, avalant quelque 32.000 mètres carrés de forêt marécageuse.

Branle-bas de combat: le gouverneur de Louisiane déclara l’état d’urgence et fit évacuer les 300 habitants. Cinq mois plus tard, la situation n’a pas évolué: du gaz naturel s’échappe toujours du trou, des traînées d’hydrocarbures liquides sont visibles à la surface et les arbres sont peu à peu engloutis. Dans les médias américains, c’est silence radio sur le sujet (à une notable exception)

Il faut dire que le responsable ne se presse pas pour régler une situation… qui n’a probablement pas de solution! En effet, Texas Brine Company, premier producteur américain de la précieuse saumure –«le sang de l’industrie pétrochimique» comme l’écrit Truth-out- peut difficilement combler ce trou causé par une pression trop importante dans les formations salines dont est extraite la saumure. En cause: la technique de la fracturation, qui aurait fait écrouler la partie supérieure de la formation saline, «aspirant» dans le trou tout ce qui se trouvait en surface. Les faiblesses de cette caverne étaient pourtant connues de l’opérateur, qui s’en était ouvert en 2011 au département des ressources naturelles de Louisiane, qui n’avait pas réagi.

Avant même cet événement inextricable, les habitants de cette zone ont déjà payé un lourd tribut en termes de santé publique: de 2005 à 2009, ce comté se classait 7e pour le taux de cancer dans l’Etat de Louisiane. Un habitant, interviewé par Truth-out, s’inquiète également de la présence de terres excavées à faible teneur radioactive, enterrées dans la caverne qui s’est effondrée. Chaque semaine, Texas Brine doit verser 875 dollars (667,5 euros) à chaque ménage évacué. La société a également été condamnée en décembre à une amende de 100.000 $ (76.283 €) pour la contamination des cours d’eau avoisinants. Le pétrole qui s’échappe est pompé. Le gaz qui fuit est aspiré. Et les habitants attendent qu’un jour, on les autorise à rentrer chez eux.

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus