La listériose, plus de 1.000 fois plus fréquente chez les leucémiques

Le 21 décembre 2011 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les patients cancéreux, particulièrement ceux atteints d’une leucémie lymphoïde chronique, ont un risque très élevé de contracter une listériose, confirment des travaux français publiés dans la revue Clinical Infectious Diseases.
 
«Pour qu’elles soient efficaces et acceptables par les patients et leur médecin, les stratégies de prévention de la listériose doivent reposer sur des preuves qu’il existe un risque accru», expliquent Véronique Goulet, de l’Institut de veille sanitaire (InVS), et ses collègues.
 
Si le cancer constitue un risque bien connu de listériose, l’étude menée par les épidémiologistes français démontre à quel point. Selon cette analyse de 1.959 cas rapportés à l’InVS entre 2001 et 2008, les patients atteints de leucémie lymphoïde chronique, cancer du sang qui affecte les lymphocytes B, ont plus de 1.000 fois plus de risque de contracter cette infection alimentaire.
 
Le sur-risque demeure compris entre 100 et 1.000 chez les personnes atteintes d’autres cancers (foie, myélome, leucémie aigüe, œsophage, estomac, poumon, cerveau, etc.), ainsi que chez celles suivant une dialyse ou ayant reçu une greffe d’organe. Autre situation de fragilité: la grossesse, avec un risque du même ordre.
 
Sur son site internet, l’InVS préconise, chez les personnes immunodéprimées et les femmes enceintes, «d’éviter la consommation des aliments les plus fréquemment contaminés et [de] respecter certaines règles lors de la manipulation et la préparation des aliments».
 
Parmi les aliments à écarter, les fromages au lait cru, les poissons fumés, les coquillages crus, le surimi, le tarama, les graines germées crues, les produits de charcuterie cuite. Quant à la charcuterie type jambon, «préférer les produits préemballés qui présentent moins de risque d'être contaminés».


Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus