La Libye privée de pêche au thon rouge?

Le 01 avril 2011 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Les navires battant pavillon libyen vont-ils devoir arrêter de pêcher du thon rouge? C’est ce que souhaite la Commissaire européenne en charge de la pêche Maria Damanaki, qui craint que «les autorités libyennes ne soient plus en mesure de contrôler le respect des obligations imposées à ses pêcheurs à cause du conflit dans ce pays», rapporte l’AFP le 31 mars.

Une lettre demandant la suspension temporaire des droits de capture de thon rouge a été adressée à Fabio Hazin, président de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique (Cicta)[1]. «Tant que cette situation perdurera, nous pensons que la Libye ne sera pas en mesure de contrôler les obligations imposées par la Cicta pour conserver cette espèce menacée», a expliqué Maria Damanaki.

En novembre 2010, les 48 membres de la Cicta ont décidé de réduire de 600 tonnes les prises pour 2011. Les quotas de pêche de thon rouge sont passés de 13.500 à 12.900 tonnes. Cela reste trop pour les défenseurs de cette espèce emblématique, qui craignent que les stocks ne se renouvellent pas à ce rythme (dans le JDLE).

Outre les quotas légaux, un vaste marché noir a nui pendant des années à l’espèce. Dix pays ont été mis en cause dans un rapport publié en novembre 2010, dont la France, qui aurait cautionné des pratiques de pêche très préjudiciables à l’espèce. Par exemple, le ministère de l’agriculture aurait «omis d’indiquer la taille des prises, loué des avions d’observation (ce qui est banni), attrapé des thons en-dessous de la taille légale et pillé les eaux d’Afrique du Nord où les inspecteurs de l’Union européenne n’ont pas droit d’accès» (dans le JDLE).



[1] organisation de pêche inter-gouvernementale responsable de la conservation des thonidés et des espèces apparentées de l’océan Atlantique et de ses mers adjacentes.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus