La justice va s'intéresser au désamiantage de la Tour Montparnasse

Le 08 novembre 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
5.000 personnes travaillent dans la Tour Montparnasse.
5.000 personnes travaillent dans la Tour Montparnasse.
DR

Deux juges d'instruction du pôle Santé publique de Paris ont été désignés pour enquêter sur des dépassements du seuil de poussières d'amiante dans la tour Montparnasse, a annoncé ce 8 novembre à l'AFP une source judiciaire.

Une information judiciaire a été ouverte le 4 octobre, notamment pour «mise en danger de la vie d'autrui» par le parquet de Paris, qui avait reçu en juillet un signalement de l'Inspection du travail mettant en cause deux syndicats de copropriétaires du célèbre ensemble immobilier parisien, qui fête cette année ses 40 ans.

La préfecture de Paris avait agité cet été la menace d'une évacuation des locaux, où travaillent 5.000 personnes. Dans un arrêté du 13 août, consulté par l'AFP, l'administration évoquait un «nombre significatif d'expositions aux poussières d'amiante» et «au moins 72 dépassements du seuil réglementaire de 5 fibres par litre» depuis novembre 2009.

Ces dépassements ont été relevés «y compris dans des zones publiques du centre commercial», notait l'administration. Selon l'arrêté, «le risque d'exposition passive des salariés et des personnes de passage sur le site demeure».

C'est en raison du caractère technique et complexe des investigations à mener que des juges spécialisés ont été désignés pour cette enquête, qui est également ouverte pour diverses infractions au Code de santé publique et au Code du travail.

Cette instruction va devoir déterminer les causes des dépassements des seuils réglementaires de poussières d'amiante et examiner une éventuelle responsabilité de deux syndicats de copropriétaires de l'Ensemble Immobilier tour Maine Montparnasse (EITMM).

Fin juin, la direction d'Amundi, filiale du Crédit Agricole et de la Société Générale, avait décidé d'évacuer ses quelque 300 salariés basés dans la Tour, suite aux dépassements relevés dans le bâtiment en cours de désamiantage. Les salariés de CNP assurance avaient également brièvement quitté le site.

L'EITMM est constitué de la tour proprement dite, qui compte 50 étages, du centre commercial, de la tour CIT et d'un 4e bâtiment qui ne contient pas d'amiante.

Entamés en 2005, les travaux de désamiantage de la tour coûtent 250 millions d'euros, selon les copropriétaires. L'achèvement du désamiantage n'est pas prévu avant 2017. Produit isolant utilisé dans le bâtiment, l'amiante a été interdit en 1997. Cette substance cancérogène pourrait provoquer jusqu'à 125.000 décès en France d'ici à 2025.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus