La Green Bank anglaise cherche projets désespérément

Le 03 septembre 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La banque verte a été lancée, en 2011, par le chancelier de l'échiquier.
La banque verte a été lancée, en 2011, par le chancelier de l'échiquier.

Après les Investissements d’avenir, voici la Green Investment Bank. En France, nombre d’investissements environnementaux non immédiatement rentables ont été financés par l’argent du Grand Emprunt [JDLE]. Dans la même veine, le gouvernement britannique finalise, depuis 2011, un projet comparable: la Green Investment Bank [JDLE].

Dotée de 3 milliards de livres (3,8 milliards d’euros), cette banque publique verte devra, dès le mois d’octobre prochain, financer des projets ou des infrastructures à vocation environnementale dans lesquels le secteur privé ne se serait pas normalement investi.

Selon The Independent, les dirigeants de la future banque peinent à trouver des investissements susceptibles d’être ainsi financés. Mais ils ont déjà jeté leur dévolu sur une station de traitement des déchets putrescibles, dans l’agglomération londonienne.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus