La Grèce en infraction concernant les eaux résiduaires

Le 28 novembre 2008 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La Commission européenne a engagé des poursuites contre la Grèce pour infraction à la législation européenne visant à protéger la santé humaine et l’environnement contre la pollution engendrée par les eaux résiduaires, selon un communiqué du 27 novembre.

La procédure d'infraction contre la Grèce est engagée au motif qu'elle n'a pas mis en place l'infrastructure nécessaire pour assurer la collecte et le traitement des eaux résiduaires dans 12 agglomérations, en dépit d'une condamnation antérieure par la Cour de justice des communautés européennes. Si elle ne régularise pas rapidement la situation, la Grèce s’expose à des sanctions financières, précise le communiqué.

«La directive relative au traitement des eaux urbaines résiduaires (1) exige que les agglomérations de plus de 15.000 habitants soient équipées d'un système de collecte des eaux urbaines résiduaires et d'installations soumettant ces eaux à un traitement secondaire (traitement biologique) permettant de les dépolluer avant leur rejet en mer ou dans des eaux douces. Le 31 décembre 2000 était la date butoir pour la mise en service de ces infrastructures», rappelle la Commission européenne.

(1) Directive 91/271/CEE


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus