La grande consommation s’engage à réduire les déchets ménagers

Le 08 novembre 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Mercredi 7 novembre, l'Institut de liaisons et d'études des industries de consommation (Ilec) et l'Association nationale des industries alimentaires (Ania) ont annoncé leur association. Trois objectifs à cela: contribuer d'ici 2012 à réduire les déchets ménagers à hauteur de 1 kilogramme par an et par habitant (kg/an/hab), sachant que les ménages produisent 360 kg/an/hab chaque année; augmenter le taux de recyclage des emballages ménagers à 75%, contre environ 60% à l'heure actuelle; et enfin introduire jusqu'à 25% de matériaux recyclés dans les bouteilles et flacons en plastique. Pour cela, les deux acteurs, soutenus par Eco-emballages, demandent l'instauration d'une redevance incitative, déjà actée par l'inter-atelier sur les déchets du Grenelle.

En contre partie, ils s'engagent à ce que certaines branches professionnelles établissent des opérations chiffrées et planifiées de réduction à la source des emballages ménagers et industriels. Ils veulent également réduire la consommation de matière «partout où cela a du sens écologiquement et économiquement, y compris par l'usage d'emballages de transport réutilisables». Autre mesure annoncée: des actions en partenariat avec les collectivités locales vont être menées pour harmoniser les consignes de tri sur l'ensemble du territoire (généralisation du bac jaune), optimiser les opérations locales de collecte et de tri, et améliorer la collecte sélective en habitat vertical.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus