La Grande barrière de corail au cœur de la campagne australienne

Le 15 juin 2016 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Sans traitement de choc, la Grande barrière va disparaître
Sans traitement de choc, la Grande barrière va disparaître

La Grande barrière de corail n’a jamais autant mobilisé la classe politique australienne. En pleine campagne électorale[1], les candidats au poste de Premier ministre sortent leur chéquier pour sauver le récif en danger.

Après le travailliste Bill Shorten, qui propose 500 millions de dollars australiens (330 M€) en 5 ans, c’est au tour du Premier ministre sortant, le libéral Malcolm Tumbull, de promettre le double (660 M€) pour «améliorer la qualité des eaux et développer les énergies propres dans la région» pendant 10 ans. 

A supposer que ces promesses soient tenues, on est encore loin du compte. Il ne faudrait pas moins de 6,5 Md€ pour éviter au plus grand récif corallien du monde de disparaître dans les 5 ans, à cause du réchauffement climatique et de la pollution, selon une étude publiée le 20 mai.

 

 



[1] Les élections fédérales se dérouleront le 2 juillet.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus