La gestion des sols, un bon moyen de limiter le réchauffement

Le 17 octobre 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les arbres au secours du climat
Les arbres au secours du climat

Une meilleure gestion des sols pourrait avoir un impact plus important que prévu contre le réchauffement, conclut une étude publiée le 16 octobre dans les Comptes rendus de l’Académie nationale américaine des sciences (Pnas).

 

Cette vaste étude internationale montre que 20 actions sur les sols pourraient avoir un impact énorme dans la lutte contre le réchauffement, en réduisant les émissions de gaz à effet de serre de 11,3 milliards de tonnes équivalent CO2 par an d’ici 2030. Ce qui représenterait un tiers de l’effort climatique nécessaire pour respecter le plafond de 2°C d’ici 2030. Une estimation supérieure de 30% aux prévisions antérieures.

La première, et la plus simple, des mesures à prendre est de planter des arbres. Ces chercheurs d’une quinzaine d’institutions, dont les universités de l’Ohio, Colorado, Cornell, Minnesota et Suède et l’ONG The Nature Conservancy, rappellent qu’en plus d’absorber le CO2, les arbres améliorent la qualité de l’air et de l’eau et préservent la biodiversité. Il faut donc accentuer la reforestation, éviter le déboisement et mieux gérer les forêts, en particulier au Brésil, Indonésie, Chine, Russie et Inde.

Autre solution: réduire les pâturages pour l’élevage en diminuant la consommation de bœuf et en améliorant l’efficacité de la production de viande.

L’étude insiste aussi sur la nécessaire préservation des zones marécageuses. Une mesure qui permettrait de réduire de 14% les émissions carboniques.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus