- 

La géo-ingénierie n’endiguera pas la montée des eaux

Le 24 août 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Devant l’incapacité des gouvernements à conclure un accord mondial de réduction des émissions de gaz à effet de serre, des scientifiques agissent. Et certains proposent des solutions techniques pour renverser la vapeur du réchauffement climatique.

De nombreuses options sont régulièrement présentées dans la presse scientifique. Pour réduire la température moyenne globale, on imagine ainsi de renvoyer vers l’espace une partie des radiations solaires, au moyen de gigantesques miroirs spatiaux, en injectant dans l’atmosphère des particules de sulfates. D’autres suggèrent de planter des surfaces considérables de forêts.

Actuellement dans les cartons, ces techniques n’ont pas fait la preuve de leur efficacité climatique. Et les premiers travaux réalisés à ce sujet poussent plutôt à choisir d’autres solutions. Pour autant, une équipe internationale conduite par John Moore (université de Beijing) a tenté d’évaluer la capacité de ces techniques de géo-ingénierie à stopper la montée du niveau de la mer.

Les résultats de ces modélisations sont peu encourageants. Dans un article paru mardi 24 août dans les Annales de l’Académie des sciences américaine (Pnas), le paléo-climatologue britannique montre que d’ici la fin du siècle, nous ne pourrons pas empêcher l’élévation du niveau des océans. Et ce, quelle que soit la méthode de géo-ingénierie que nous mettrons en batterie. Dans le meilleur des cas (le miroir spatial), on arrive à ralentir un peu le processus.

Le manque d’efficacité de ces concepts est à trouver dans l’inertie thermique des mers. Le niveau des mers, explique John Moore, est une affaire de temps longs, de l’ordre du siècle, au minimum. Or l’humanité influe sur le climat depuis le milieu du XIX e siècle. Laissant largement aux mers et aux océans (qui occupent 70 % de la surface de la planète) le temps d’accumuler suffisamment d’énergie pour entamer une inexorable expansion.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus