La France se prépare à exploiter le pétrole guyanais

Le 30 novembre 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Comment le pétrole de Guyane, s'il vient à être exploité, profitera-t-il aux habitants tout en respectant l'environnement? C'est la mission confiée, aujourd’hui mercredi 30 novembre, par le gouvernement à une experte qui a déjà accompagné l'exploitation du nickel en Nouvelle-Calédonie.
 
Première femme à intégrer l’Ecole polytechnique et ancienne patronne de l’Erap[1], Anne Duthilleul a pour objectif d'«anticiper les étapes qui permettront le développement d'une exploitation d'hydrocarbures en Guyane pour que cette dernière soit à la fois respectueuse de l'environnement, profitable pour les territoires et créatrice de richesses économiques», précise un communiqué gouvernemental.
 
La mission de cette ancienne conseillère de Jacques Chirac dépend à la fois des ministères de l'écologie, de l'industrie et de l'Outre-mer. «Un premier rapport provisoire sera établi pour le 31 décembre 2011 avant une restitution définitive en juin 2012», selon le texte.
 
Elle a été formellement installée en présence du président du conseil régional, des parlementaires de Guyane et des représentants du consortium industriel bénéficiaire du permis d'exploration offshore: Shell, Total, Tullow Oil (qui a réalisé le forage d'exploration) et NorthPet. Ce consortium a annoncé, le 9 septembre, la découverte d’un gisement d’huile à 150 kilomètres au large de Cayenne [JDLE].
 
«L'Etat s'organise pour accompagner sur le long terme le développement de l'industrie pétrolière au large de la Guyane en faisant l'hypothèse que la poursuite de l'exploration validera la présence d'hydrocarbures exploitables», selon le communiqué.
 
La mission «abordera les questions de sécurité industrielle et de protection de l'environnement» et «étudiera les opportunités de développement économique, les conditions préalables à la création d'emplois sur le territoire de Guyane, les besoins en support logistique et en infrastructure des entreprises pétrolières et la création d'une fiscalité équilibrée».
«Elle permettra aussi d'apporter les meilleures garanties de retombées de ce développement pour la Guyane et pour la France.»
 
Anne Duthilleul, qui se rendra en Guyane dès la semaine prochaine, doit rencontrer tous les acteurs concernés: industriels, collectivités, monde économique, associations de protection de l'environnement.
 
La plate-forme d'exploration de Tullow Oil, qui a découvert du pétrole début septembre, est repartie fin novembre. L'instruction est «toujours en cours», précise le ministère de l'Outre-mer, pour la prolongation du permis d'exploration et la mutation de ce permis pour que le consortium en soit le bénéficiaire.


[1] Erap: Entreprise de recherches et d'activités pétrolières


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus