La France, le pays où il fait bon acheter de l’énergie

Le 07 novembre 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le prix moyen de l'électricité française reste inférieur de 27% à la moyenne européenne.
Le prix moyen de l'électricité française reste inférieur de 27% à la moyenne européenne.

Voilà qui ne va pas rendre la transition énergétique populaire. Le Commissariat général au développement durable (CGDD) vient, en effet, de rendre publique une petite note sur l’évolution des prix de l’énergie en Europe, entre 2011 et 2012.

Et malgré l’importance de la précarité énergétique, force est de reconnaître que les prix du gaz et de l’électricité ont été relativement stables dans l’Hexagone. Globalement, rappelle le CGDD, le prix du gaz a augmenté de 11,4% dans l’Union européenne, pour les entreprises et les ménages et de 5,6% pour l’électricité. En France, l’inflation des prix du gaz est proche de la moyenne communautaire pour les entreprises, mais inférieure (+7,2% «seulement») pour les particuliers. Le prix moyen de l’électricité made in France n’a, en revanche, progressé que de 1,3%, l’an passé. Toujours en moyenne, le prix de l’électron français est inférieur de 27% au prix moyen en Europe, pour les entreprises, comme pour les particuliers.

Pas cher le gaz roumain

Le prix moyen européen des précieuses molécules payé par les entreprises est de 4,5 cents d’euro le kilowattheure (c€/kWh), contre 4,53 c€/kWh en France, mais 8,45 c€/kWh au Danemark. C’est en Roumanie que les clients professionnels paient le gaz naturel le moins cher: 2,92 c€/kWh.

Sur le marché résidentiel, la France se situe légèrement dans la partie basse de la fourchette : 7,58 c€/kWh, contre 8,45 c€/kWh en moyenne pour l’UE. Comme pour les clients professionnels, ce sont les usagers vivant dans les pays d’Europe centrale et orientale qui paient le moins. «Non seulement le prix hors taxe est inférieur à la moyenne européenne, mais le niveau de taxation y est faible», indique le CGDD. Hors TVA, le gaz n’est pas taxé en Bulgarie, en Lituanie, en Pologne, en République tchèque et en Slovaquie. A l’inverse, les prix sont très élevés au Danemark et en Suède, en raison du poids des taxes: plus de 30% hors TVA, dans les deux royaumes scandinaves.

Chères taxes

En 2012, le prix de l’électricité pour les entreprises, en France, se situe toujours largement en deçà de la moyenne européenne, à 9,05 c€/kWh, contre 12,39 c€/kWh dans l’UE. L’insularité explique sans doute que Chypre (23,55 c€/kWh) et Malte (18,87 c€/kWh) soient les deux pays où l’électricité est la plus chère, en dépit d’une fiscalité faible. Vient ensuite l’Italie (18,61 c€/kWh), où le taux de taxes est très supérieur au taux moyen dans l’UE, 28% du prix hors TVA contre 15%.

En 2012, le prix moyen de l’électricité sur le marché résidentiel est de 18,79 c€/kWh dans l’UE. A 13,59 c€/kWh, la France fait partie des pays d’Europe où l’électricité est la moins chère. Mesuré en parité de pouvoir d’achat, ce prix est même 37% inférieur au prix moyen en Europe, seule la Finlande affichant un prix inférieur.

A l’inverse, c’est à Chypre que l’électricité est la plus chère (27,91 c€/kWh), devant le Danemark (27,54 c€/kWh), l’Italie (26,05 c€/kWh) et l’Allemagne (25,61 c€/kWh). Pour l’Allemagne et le Danemark, c’est encore la fiscalité qui est en cause. Les taxes représentent respectivement 30% et 36% du prix total des électrons: deux fois plus que la moyenne européenne. Si l’on excepte la France, c’est dans les pays d'Europe centrale et orientale que l’électricité est la moins chère.

Dans un tel paysage énergétique, il ne sera pas aisé de convaincre les Français d’accepter une hausse du montant de leurs factures pour financer le développement des réseaux, le déploiement des énergies renouvelables et l’arrêt d’une partie du parc électronucléaire.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus