La France ferme ses plages au lieu de les nettoyer

Le 05 avril 2006 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Selon l’AFP, la Commission européenne a ouvert, le 4 mars, une procédure d’infraction contre 11 Etats membres qui ont fermé leurs plages polluées plutôt que de les nettoyer. Entre 1990 et 2004, la Commission a constaté qu'environ 7.000 aires de baignade «avaient disparu sans explication» de la liste des sites où la qualité de l'eau est surveillée. Sont concernés: Allemagne, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Italie, Pays-Bas, Portugal et Suède. Ainsi, en France, 383 plages de mer sur 2.255 ont disparu de la liste, soit 17%. Ce chiffre grimpe à 48% pour les plages d'eau douce. L'Italie a également fermé 18% de ses plages de mer et l'Espagne 14% (et 68% de ses sites d'eau douce). Les 11 pays ont reçu une lettre d’avertissement. C’est seulement après la deuxième lettre que la Commission saisit éventuellement la Cour de justice des Communautés européennes, qui a le pouvoir d’infliger des amendes aux Etats membres.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus