La France en retard sur ses objectifs d’énergies renouvelables

Le 12 juillet 2006 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La France prévoit de réduire la part du nucléaire dans sa production d’électricité à 73% en 2015 pour augmenter celle des énergies renouvelables à 18%, a indiqué lundi 10 juillet le ministre délégué à l’industrie, François Loos, qui présentait la programmation pluriannuelle des investissements de production électrique ((PPI) pour 2006-2015. Le gouvernement entend notamment «développer très significativement l’éolien» avec une production de 13.500 mégawatts (MW) en 2010 et 17.000 en 2015, conformément aux engagements européens, qui veulent que 21% de la consommation d’électricité soit d’origine renouvelable en 2010. Si «le rythme actuel» de production d’électricité éolienne «ne permettra pas» à la France de respecter l’objectif de 2010, constate d’ores et déjà François Loos, celui-ci pourrait être atteint en 2013/2015, espère-t-il, en indiquant que la France devait abriter un parc de 1.000 MW éoliens en 2006, et 2.000 MW en 2007. Côté biomasse, un appel d’offre sera prochainement lancé pour 300 MW.
Le gouvernement promet par ailleurs un effort de décroissance de l’intensité énergétique.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus