La France, championne des impressions inutiles

Le 17 novembre 2006 par Bérangère Lepetit
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

La France possède l'un des taux d'impression inutiles les plus élevés en Europe derrière le Royaume-Uni, selon une étude européenne menée par Ipsos Global et commandée par le fabricant d'imprimantes Lexmark.

400 millions d'euros: c'est la somme que les entreprises françaises économiseraient chaque année si leurs employés n'imprimaient leurs documents qu'à bon escient. L'enquête réalisée par Ipsos révèle en effet qu'une page sur six (16%) imprimées en France sur le lieu de travail n'est jamais utilisée. Si elle n'est pas oubliée sur l'imprimante ou la photocopieuse, elle est jetée directement à la poubelle. La grande distribution fait figure de cancre avec près de 40% de pages imprimées inutilement.

Plus généralement, un employé sur cinq avoue imprimer la totalité des documents qu'il reçoit et un sur trois imprime ses courriers électroniques dans l'unique but de les lire. Or, c'est la production de papier elle-même qui exerce le plus grand impact sur l'environnement (environ deux tiers de l'impact d'une imprimante sur les émissions de CO2). Sans compter «les coûts de production documentaire qui représentent entre 1 et 3% du chiffre d'affaires d'une entreprise», précise Olivier Philippe, directeur marketing de Lexmark France, commanditaire de l'enquête.

Selon l'étude, rares sont les entreprises qui tentent de mesurer l'impact économique et écologique de ce comportement. Lexmark France a décidé d'en faire un argument commercial, en s'engageant à faire économiser 42% de dépenses d'énergie et 60 tonnes de papier par an à une entreprise désireuse de rationaliser ses impressions. Sa recette? Encourager les entreprises à utiliser des imprimantes respectueuses des réglementations et initiatives environnementales, de la fabrication à la fin de vie, mais aussi et surtout, opter pour une sensibilisation des usagers. La tâche s'avère rude: pour l'heure, ils ne sont que 16% à utiliser du papier recyclé et seuls 29% imprimeraient recto verso.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus