La forêt suisse se porte comme un charme

Le 18 mars 2010 par Gaëlle Fras
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Plus grande, plus diverse et plus exploitée. Telles sont les principales caractéristiques de la forêt suisse, selon le rapport final du troisième Inventaire forestier national, présenté le 16 mars par l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage, et l'Office fédéral de l'environnement.

Couvrant désormais une superficie de 1,28 million d’hectares (31% du territoire helvétique contre 29,6% dans les années 1990), les forêts helvètes ont vu leur surface augmenter de 600 kilomètres carrés (km2) en 12 ans, soit 4,6%.

Le volume de bois sur pied, en revanche, a progressé moins rapidement: + 3%. Cette tendance s'explique par des exploitations plus intensives mais aussi par les conséquences de la tempête Lothar, en 1999, de la sécheresse de 2003 et des dommages imputables aux ravageurs.

Côté biodiversité, les choses s’améliorent également. Les lisières riches en essences, c'est-à-dire comportant plus de 10 espèces ligneuses, sont devenues plus fréquentes, rappelle le rapport. A l’opposé, les peuplements composés d'une essence unique ont diminué de 4%, mais représentent encore 19% de la forêt.

La production de bois a augmenté de 3% durant la période et pourrait progresser encore, tout en restant durable, insiste l’étude. La biomasse des forêts de la Confédération stocke environ 142 millions de tonnes de carbone, soit l’équivalent de 13 années de rejets suisses de gaz carbonique.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus