La forêt de Tronçay protégée des tronçonneuses

Le 11 octobre 2013 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La forêt de Tronçay ne verra pas de scierie géante
La forêt de Tronçay ne verra pas de scierie géante

Dans une décision du 9 octobre, le Conseil d’Etat a validé l’annulation du projet de méga-scierie dans la forêt de Tronçay (Nièvre), prononcée par le juge des référés du tribunal administratif de Dijon le 27 février dernier.

Le projet de scierie industrielle porté par la société Erscia (Energies renouvelables et sciages de France) ne s’installera définitivement pas au cœur de la forêt de Tronçay, sur la commune de Sardy-lès-Epiry. Il visait la construction d’une scierie (500.000 mètres cubes de grumes par an), d’une centrale de cogénération et d’une unité de production de granulés de bois sur une superficie de 110 hectares.

 

Les juges ont conclu que la directive Habitats de 1992 devait s’appliquer, l’exploitant ne pouvant se prévaloir d’aucune des exceptions prévues par la réglementation européenne, en l’absence de raisons impératives d’intérêt public majeur, y compris de nature sociale ou économique (Erscia revendique la création de 120 emplois). En clair: ce projet ne peut ni détruire, ni altérer, ni dégrader des sites de reproduction ou de repos d’animaux et de transport d’espèces animales protégées.

 

Le projet faisait l’objet de vives contestations par plusieurs associations de protection de la nature, dont France Nature Environnement (FNE).

 

Le juge réaffirme par cette décision que «la destruction d’espèces protégées n’est pas une variable d’ajustement qu’il suffit de mettre en œuvre pour réaliser son projet», a commenté Raymond Leost, en charge des questions juridiques à FNE.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus