La fonte des glaciers expose 2 milliards de personnes à des pénuries d'eau

Le 10 décembre 2019 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Des châteaux d'eau qui alimentent un quart de la population mondiale
Des châteaux d'eau qui alimentent un quart de la population mondiale

Les ressources en eau provenant des montagnes sont fortement menacées par le réchauffement et la croissance de la demande, exposant un quart de la population mondiale à des problèmes d’approvisionnement, selon une étude publiée le 9 décembre dans la revue Nature.

 

Les «châteaux d’eau» des montagnes offrent des ressources indispensables à 1,9 milliard de personnes. Soit un quart de la population mondiale, selon les travaux de 32 scientifiques basés sur 78 systèmes hydrographiques de glaciers de montagne. «C’est la première fois que l’approvisionnement en eau issu des montagnes est quantifié et que des projections sur son évolution sont réalisées en fonction du climat et de facteurs socio-économiques», explique Tobias Bolch, de l’école de géographie et de développement durable de l’université britannique de Saint-Andrews.
 

L’Asie en première ligne

Leur étude révèle l’importance des menaces pesant sur ces châteaux d’eau, à cause du réchauffement climatique, mais aussi de la croissance démographique, la mauvaise gestion des ressources et d’autres facteurs géopolitiques. La perte de glace et de neige cumulée à la hausse des besoins en eau dans des bassins très peuplés de zones arides va donc provoquer des situations de crise en particulier dans le bassin de l’Indus en Asie du Sud, qui alimente 235 millions de personnes, ou le bassin d’Amu Darya en Asie centrale (39 M). Les châteaux d’eau les plus importants, comme l’Indus, sont aussi les plus menacés. Et trois sur cinq d’entre eux se trouvent en Asie. En Europe, les glaciers alpins sont aussi visés. Au total, c’est un quart de la population mondiale qui est exposée à des problèmes d’approvisionnement.

 

Une stratégie internationale pour la montagne

Ces chercheurs concluent leurs travaux par un appel à élaborer des stratégies internationales de conservation et d’adaptation au changement climatiques propres à la montagne, pour sauvegarder à la fois les écosystèmes et les ressources en eau des populations en aval.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus