La firme BP, coupable de pollution en Alaska

Le 21 mai 2007 par Bérangère Lepetit
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

En mars 2006, la compagne pétrolière britannique British Petroleum avait fait état d'une fuite sur un oléoduc de transit de Prudhoe Bay, en Alaska. 700.000 à 1.000.000 de litres de pétrole avaient alors été déversés sur la toundra. Selon une dépêche de l'Associated Press, les enquêteurs du Congrès américain, qui ont présenté leur rapport mercredi 16 mai,  ont déclaré avoir accumulé une «montagne de preuves» contre le pétrolier. Selon eux, c'est la politique de réduction des coûts engagée par la firme qui aurait conduit à cette pollution. Les éléments portent notamment sur des problèmes de corrosion des oléoducs. La lutte contre la corrosion a été réduite ou suspendue, alors que la firme a dégagé plus de 106 milliards de dollars de bénéfices nets entre 1999 et 2006, a ajouté le président de la commission. Le directeur de BP Amérique, Robert Malone, a reconnu que «la pression budgétaire sur les gisements de Prudhoe Bay a contribué au défaut de maintenance des oléoducs». Depuis plusieurs années, BP met en avant son désir de «fournir de l'énergie tout en préservant l'environnement et en s'impliquant dans la communauté».




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus