La fin du «tout automobile» adopté à Paris

Le 13 février 2007 par Bérangère Lepetit
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Réduire de 40% d'ici 2020 la circulation automobile à Paris (par rapport à 2001): c'est l'objectif du plan de déplacements (PDP) de la capitale, qui a été adopté au Conseil de Paris lundi 12 février. Ce texte a été voté par les élus PS, radicaux de gauche, Verts, MRC et communistes, l'UMP a voté contre et l'UDF s'est abstenue. Elaboré après deux ans de concertation et remanié à la demande du maire PS Bertrand Delanoë, ce PDP veut répondre à ce que le maire a appelé un «défi de santé publique»: faire baisser de 60% les émissions de gaz à effet de serre d'ici 2020. Quelque 290 amendements ont été déposés, et l'exécutif en a repris 49 à son compte, notamment la proposition des Verts de prolonger le tramway des Maréchaux vers Asnières d'ici 2013, le dédoublement de la ligne 13 du métro avant 2014, la gratuité des transports pour les personnes sous le seuil de pauvreté et les chômeurs, ou la création d'un programme de rues piétonnes. De même, il a repris la proposition UDF de créer une sixième ligne de RER dite Esope entre Saint-Lazare et la gare Montparnasse. Le PDP ne sera sans doute applicable qu'après enquête publique et un nouveau vote des élus parisiens, soit après les municipales de 2008.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus