La ferme des 1.000 vaches devra être démontée en partie

Le 23 janvier 2014 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La ferme des 1.000 vaches en sursis.
La ferme des 1.000 vaches en sursis.
DR

C’est la première grande victoire engrangée par les opposants au projet de la «ferme des 1.000 vaches». Quelques jours après avoir occupé le chantier de ce complexe industrialo-agricole (1.000 vaches laitières, 750 génisses et une unité de méthanisation de 1,5 mégawatt), les membres de Novissen et de la Confédération paysanne (Conf’) ont été reçus ce 23 janvier par Cécile Duflot et son cabinet. La ministre de l’égalité des territoires et du logement, compétente en matière d’urbanisme, leur a confirmé que le préfet de la Somme avait signifié quelques jours auparavant au promoteur du projet qu’il devait non seulement cesser les travaux de construction en cours, mais aussi démonter les bâtiments qui ne respectaient pas le permis de construire initial. Le hangar principal, destiné à accueillir les 1.000 vaches, est notamment concerné. «Ce n’est pas exécutoire, précise Pierre-Alain Prévost, de la Conf’, au Journal de l’environnement. C’est au procureur de signifier la destruction si Michel Ramery n’y procède pas.»

 

«La ferme-usine des 1.000 vaches ne verra pas le jour!», triomphe toutefois la Conf’, qui déposera demain un recours en référé contre le permis de construire initial (qui concerne tous les bâtiments du site). «Il y a énormément d’irrégularités dans ce permis de construire, explique Pierre-Alain Prévost, ce qui lui fait espérer un enterrement de première classe du projet actuel. S’il veut faire sa ferme, Ramery devra déposer un nouveau permis.» D’ici là, le syndicat paysan enjoint le gouvernement à «utiliser les moyens législatifs à sa disposition pour empêcher que d’autres 1.000 vaches ne sortent de terre. La loi d’avenir agricole, en cours d’examen, doit acter la fin de l’industrialisation de l’agriculture».

 

Prochaine étape, le rendez-vous avec Philippe Martin le 30 janvier prochain. Au menu: la question de la délivrance d’un permis d’exploiter une installation d’une taille courante en Allemagne, mais inédite en France.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus