La FDA interdit partiellement le triclosan

Le 05 septembre 2016 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le triclosan présent dans certains dentifrices
Le triclosan présent dans certains dentifrices
DR

Aux Etats-Unis, la Food and Drug Administration (FDA) a annoncé vendredi 2 septembre l’interdiction partielle du triclosan, utilisé comme antibactérien dans les savons. Outre le fait que son efficacité n’est pas prouvée en matière d’hygiène, cette molécule aurait des effets de perturbateur endocrinien.

Plusieurs fabricants et distributeurs avaient pris les devants: dernier en date, la chaîne de supermarché Wal-Mart a annoncé en juin le retrait de ses rayons de tout produit contenant du triclosan. Présent dans de nombreux produits d’hygiène et de soins (savons, dentifrices, etc.), mais aussi dans des textiles, des ustensiles de cuisine et des jouets, ce produit fait l’objet, aux Etats-Unis, d’une vive mobilisation associative.

Le couperet est tombé vendredi 2 septembre: suite à une nouvelle évaluation, la FDA interdit 19 molécules utilisées dans des savons antibactériens, dont le triclosan et le triclocarban qui auraient des effets perturbateurs endocriniens. Outre leur possible nocivité, ces savons ne présenteraient aucune efficacité prouvée en matière sanitaire, à savoir qu’il n’est pas avéré que leur usage présente un avantage en prévention des maladies par rapport à un savon classique.

Cette interdiction, à laquelle les fabricants disposent d’un an pour se conformer, n’est pour l’instant que partielle: elle ne s’applique qu’aux savons et gels douche utilisés avec de l’eau, et non aux dentifrices, aux gels hydro-alcooliques, ou encore aux savons utilisés en milieu hospitalier.

L’Union européenne (UE) est pour l’instant moins avancée en matière de triclosan: s’il est interdit comme additif alimentaire et dans les matériaux au contact avec les aliments, son usage demeure autorisé à la teneur maximale de 0,3% dans les dentifrices, les savons pour les mains et les gels douches, les déodorants, à celle de 0,2% dans les solutions pour bain de bouche. Il est en revanche interdit dans les produits de rasage, depuis octobre 2014.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus