La FDA favorable aux moustiques GM

Le 22 août 2016 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le zika est arrivé à Miami
Le zika est arrivé à Miami

Bientôt des moustiques transgéniques lâchés aux Etats-Unis? Début août, la Food and Drug Administration (FDA) a donné son feu vert à une première expérience grandeur nature en Floride. Objectif: lutter contre les maladies vectorielles, dont le zika, en cours d’implantation à Miami.

Vecteur de la dengue et du chikungunya, le moustique développé par la société britannique Oxitec, de l’espèce Aedes aegypti, a été modifié par insertion de deux gènes. Lorsqu’elle est fécondée par un mâle «OX513A» –seuls les mâles, qui ne piquent pas, seront relâchés-, une femelle sauvage donne naissance à une progéniture peu viable, avec pour effet une réduction de la population.

Après de premières expériences menées aux îles Caïman et en Malaisie, le Brésil est devenu en avril 2014 le premier pays à autoriser des lâchers de l’OX513A sur son territoire. A l’époque, il s’agissait de lutter contre le chikungunya. La maladie a depuis atteint la Floride, suscitant dans la foulée l’intérêt d’Oxitec.

Mené en partenariat avec le Florida Keys Mosquito Control District (FKMCD), organisme en charge de la démoustication dans les Keys (archipel situé au sud de la Floride), ce projet viserait à tester des lâchers de moustiques GM sur l’île de Key Haven. Une étape importante a été franchie le 5 août, avec le feu vert de la FDA.

Verdict final à l’automne

Dans son évaluation, l’agence juge «improbable» que l’utilisation, à titre expérimental dans un premier temps, de l’OX513A à Key Haven constitue un risque pour l’environnement ou la santé humaine. En cause, le fait que les moustiques relâchés sont des mâles (ne se nourrissant pas de sang, ils ne transmettent pas de maladie) et que leur durée de vie est courte, de l’ordre de quelques jours.

Reste désormais à obtenir l’autorisation des autorités locales, attendue à l’automne. Malgré les craintes formulées par plusieurs associations, dont GeneWatch UK, relayées par une pétition locale, la pression pour une autorisation est forte: après le chikungunya, c’est au tour du zika, également véhiculé par Aedes aegypti, de s’implanter en Floride. Vendredi 19 août, le Florida Department of Health a confirmé l’existence d’un nouveau foyer de transmission à Miami.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus