La FAO précise sa position sur le bio

Le 12 décembre 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Jacques Diouf, directeur général de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), a affirmé le 10 décembre que la sécurité alimentaire mondiale ne peut pas être garantie par l'agriculture biologique seule. «Elle produit des aliments sains et nutritifs et représente une source croissante de revenus, pour les pays développés comme pour les pays en développement. Mais il n'est pas possible de nourrir aujourd'hui 6 milliards de personnes, et 9 milliards en 2050, sans une utilisation judicieuse d'engrais chimiques», a-t-il souligné. Dansun communiqué de la FAO, il a ainsi commenté l'information parue récemment dans la presse et les médias indiquant que la FAO approuvait l'agriculture biologique «en tant que solution à la faim dans le monde».

Le rapport «Agriculture biologique et sécurité alimentaire» présenté en mai à la conférence internationale sur l'agriculture biologique et la sécurité alimentaire a en effet beaucoup fait parler de lui. Il «cite des modèles récents sur l'approvisionnement mondial qui montrent que l'agriculture biologique peut produire assez par tête d'habitant pour nourrir la population actuelle de la planète», précisait la FAO au moment de la publication. Celle-ci indique aujourd'hui que «compte tenu des données et des modèles concernant la productivité de l'agriculture biologique par comparaison à l'agriculture conventionnelle, le potentiel de l'agriculture biologique n'est pas suffisant, loin s'en faut, pour nourrir le monde».


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus