La FAO invite les supermarchés à réduire le gaspillage alimentaire

Le 10 novembre 2016 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les supermarchés pointés du doigt
Les supermarchés pointés du doigt

L’Organisation des Nations unies en charge de l’alimentation et de l’agriculture (FAO) a pointé, ce 10 novembre, la responsabilité des supermarchés dans le gaspillage alimentaire.

 

A l’occasion d’un colloque organisé au siège de l’ONU à Genève, la FAO a souligné les excès des exigences des supermarchés, dans les pays développés, qui veulent des produits frais à l’aspect impeccable et recourent à des dates-limites de consommation arbitraires. Ces choix génèrent des pertes massives de nourriture qui pourraient servir à alimenter de nombreuses personnes sur la planète. Plusieurs experts ont souligné la nécessité de réformer la façon dont les produits alimentaires sont vendus.

Seuls les produits alimentaires issus de l’agriculture biologique sont actuellement proposés avec des imperfections. Pour le reste, les oranges à la peau tachée sont jetées, et les haricots verts coupés pour être de la même taille dans les emballages, «ce qui réduit de 20% la valeur nutritive du produit», selon Sarah Oppeheimer, de l’ONG britannique Feedback Global.

500.000 euros supplémentaires à Paris
En votant pour le budget participatif de la ville en 2015, les Parisiens ont permis d’octroyer 500.000 euros supplémentaires aux associations caritatives afin de lutter contre le gaspillage alimentaire. 19 associations vont bénéficier de cette nouvelle enveloppe, selon un communiqué diffusé ce 10 novembre par la mairie de Paris.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus