La FAO encourage le développement de l’agriculture bio

Le 16 mai 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Dans un rapport présenté le 3 mai, l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a engagé les Etats du monde entier à intégrer l'agriculture biologique dans leurs priorités nationales. Car ce mode de production n'est pas seulement dédié aux pays développés: «En gérant la biodiversité dans le temps (rotation des cultures) et l'espace (cultures associées), les agriculteurs bio utilisent la main-d'oeuvre et les services environnementaux pour intensifier la production de manière durable. Autre avantage: l'agriculture biologique rompt le cercle vicieux de l'endettement pour l'achat d'intrants agricoles, endettement qui entraîne un taux alarmant de suicides dans le monde rural», explique ainsi la FAO dans un communiqué.

Quant au problème de l'approvisionnement mondial, le rapport cite des modèles récents qui montrent que l'agriculture biologique peut produire assez pour nourrir la population actuelle de la planète.

Le rapport invite donc les gouvernements à «allouer des ressources à l'agriculture biologique et à intégrer ses objectifs et ses actions dans leurs stratégies nationales de développement agricole et de réduction de la pauvreté, en mettant l'accent sur les besoins des groupes vulnérables».

120 pays pratiquent l'agriculture biologique sur un total de 31 milliards d'hectares. Le marché mondial atteint 40 milliards de dollars (30 milliards d'euros).




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus