La Dordogne abrite le premier collège 100% bio de France

Le 17 septembre 2019 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
100% d"ingrédients bio dans la cantine du collège... Un record.
100% d"ingrédients bio dans la cantine du collège... Un record.

Le collège Pierre-Fanlac de Belvès (Dordogne) est le premier de France à servir, dans sa cantine, des menus composés à 100% d’ingrédients bio.

Belvès, ses sept clochers et son collège bio... Dans l’un des plus beaux villages de France, la cantine de l’établissement secondaire a officiellement reçu, le 13 septembre, la mention d’excellence du label «Ecocert en cuisine». «Ce label a été créé en 2013 pour tous les restaurants collectifs», explique Aurélie Chauchard, chargée de développement du label Ecocert spécialisé dans l’agriculture biologique.

 

Aliments bio, locaux, sains et durables

Ce sésame s’obtient à quatre conditions: servir un minimum d’aliments bio, de produits locaux, atteindre une certaine qualité nutritionnelle. Et cuisiner le tout de manière écologique. «Les aliments doivent être bio, locaux, sains et durables», résume Aurélie Chauchard, qui ajoute que la cantine est contrôlée chaque année.

 

De 1 à 3 étoiles

Trois niveaux d’ambition sont possibles. Pour les gestionnaires de cantines prudents : le cahier des charges d’Ecocert exige 10% d’ingrédients bio (en valeur d’achat) et au moins 1 produit local par mois (en ingrédient). Les plus audacieux devront servir  30% de bio et 4 produits locaux par mois. Les champions de la cuisine bio devront préparer  50% de bio et 10 produits locaux par mois. La mention d’excellence est décernée aux établissements dont les élèves peuvent déguster entre 80 et 100% de produits bio. A ce jour, seuls l’école primaire de Mouans-Sartoux (Alpes Maritimes) et le collège de Belvès ont décroché le trophée.

Au chapitre nutritionnel, Ecocert veille à l’absence d’OGM, de certains additifs, à la saisonnalité des légumes, à la présence de céréales complètes, à la fabrication «maison». Pour la partie écologique, l’organisme de certification analyse les mesures de lutte contre le gaspillage alimentaire, le tri des déchets, le choix de vaisselle éco-responsable, la gestion de l’eau et la consommation d’énergie.

 

2.000 cantines labellisées

«Au total, 2.000 restaurants ont été labellisés depuis 2013, dont la moitié au niveau 1, 30% au niveau 2 et 20% au niveau 3», précise Aurélie Chauchard. En majorité, ce sont des cantines d’établissements scolaires et de crèches et de façon marginale des restaurants d’hôpital, d’entreprises et de maisons de retraite. Pour atteindre les objectifs de la loi pour une alimentation saine et durable, les cantines françaises devront servir 50% de produits de qualité et durables, dont 20% de bio, en 2022. Dans des conditions bien moins ambitieuses que le label Ecocert.

 

 

 

 

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus