La différenciation

Le 10 décembre 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La différenciation: le noeud gordien de la COP21.
La différenciation: le noeud gordien de la COP21.
IISD

C'est l'un des points majeurs de la discussion en cours.

L’un des principes premiers de la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) est la responsabilité commune mais différenciée. En clair, tous les pays sont responsables du réchauffement climatique, mais certains un peu plus que d’autres. Et pour que le fardeau climatique soit équitablement porté, ceux-ci doivent réaliser de plus grands efforts que d’autres. Lorsque la convention a été signée, en 1992, les choses étaient simples.

Les pays les plus anciennement industrialisés (en gros, les pays membres de l’OCDE et certains pays du bloc soviétique) pouvaient être considérés comme les réchauffeurs du climat. Et pour cause, leurs activités étaient à l’origine de 64% des émissions anthropiques. Ce n’est plus le cas. En 2012, ces mêmes pays du Nord sont responsables de 44% des émissions anthropiques. La même année, les pays émergents ont relâché 51% des rejets carbonés mondiaux contre 25%, 22 ans auparavant.

Historiquement, les choses ne sont pas tranchées non plus. En cumulant les rejets carbonés entre 1850 et 2011, le World Resources Institute rappelle que les Etats-Unis sont responsables de 27% des émissions, contre 25% pour l’Union européenne, mais 11% pour la Chine.

L'un des enjeux-clés des négociations à la COP 21, souligne le Centre interprofessionnel technique d'étude de la pollution atmosphérique (Citepa), sera donc de faire accepter par les pays émergents une interprétation plus dynamique du principe des responsabilités communes mais différenciées, qui refléterait les réalités socio-économiques d'aujourd'hui.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus