La Défense signe un plan d’action environnement

Le 18 décembre 2009 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Hervé Morin, ministre de la Défense, a signé le 9 décembre un nouveau plan d’action environnement pour un coût total de 368 millions d’euros pour la période 2010-2014, selon un communiqué du 17 décembre.

Fort de 60 mesures, ce plan sera principalement axé sur le démantèlement des matériels de guerre -108 millions d'euros y seront consacrés- et la préservation de la biodiversité. Des conventions de partenariat écologique vont ainsi être signées dans les prochains mois sur trois terrains militaires avec les conservatoires régionaux des espaces naturels (Cren), à l’instar de celle signée à l’automne sur le terrain de Sissonne (1). La Défense dispose de 50.000 hectares classés Natura 2000.

Le plan comporte également des mesures relatives à la maîtrise de l’énergie et l’infrastructure durable; la gestion des substances dangereuses et des déchets; la mise aux normes des installations classées; le bilan carbone; la gestion de l’eau ou encore le bruit des aéronefs.

Inscrit dans le cadre des objectifs du Grenelle de l’environnement, le plan vient conforter les actions menées par ce ministère depuis 2007, précise le communiqué, comme la publication du premier rapport développement durable de l’Etat en septembre dernier (1) ou l’installation de 200.000 m2 de panneaux photovoltaïques sur la base aérienne d’Istres ou la construction de 40 bâtiments aux normes HQE (haute qualité environnementale).

(1) Dans le JDLE «La Défense s’attaque à l’écologie»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus