La culture du maïs MON 810 interdite par décret en Italie

Le 24 mars 2010 par Gaëlle Fras
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le ministre italien de l'agriculture, Luca Zaïa, a annoncé le 19 mars la signature d'un décret interdisant la culture du maïs génétiquement modifié MON 810 sur le territoire italien, au nom du principe de précaution, selon l'AFP.

La veille, la Commission des semences du ministère avait refusé à l'unanimité l'inscription, sur le registre des semences, du MON 810, les conditions pour la coexistence entre les cultures OGM et non OGM n'étant pas réunies. Un agriculteur, vice-président de l’organisation agricole Futuragra, s'apprêtait à planter cet OGM autorisé dans l'Union européenne, fort d'une décision du Conseil d'Etat datant de janvier qui demandait au ministère d'autoriser la culture de ce maïs.

Luca Zaïa, membre de la Ligue du nord et en pleine campagne électorale pour les régionales des 28 et 29 mars, estime que cette décision va dans le sens de l'opinion publique italienne puisque «75% des citoyens» s’opposent aux OGM.

Les groupements écologistes italiens espèrent qu'une clause de sauvegarde sera adoptée pour interdire la culture de cet OGM, à l’instar des moratoires adoptés par l’Allemagne, l’Autriche, la France, la Grèce, la Hongrie et le Luxembourg.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus