La cueillette des champignons favorisée par le changement climatique

Le 04 avril 2013 par Marine Jobert
> 
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les champignons se mangent, mais ils jouent aussi un rôle déterminant dans les écosystèmes forestiers.
Les champignons se mangent, mais ils jouent aussi un rôle déterminant dans les écosystèmes forestiers.
DR

Analyser la période de croissance des champignons européens depuis les années 1970. C’est à cette tâche que s’est consacrée une équipe internationale de recherche, sous la direction de l'université d'Oslo. Leurs résultats, publiés dans les comptes rendus de l’académie des sciences américaine, démontrent que le changement climatique a des effets notables sur la saison des champignons. Non seulement sa durée s’allonge, mais les dates de début et de fin de cueillette se décalent d’année en année.

 

Les chercheurs ont procédé au dépouillement phénologique –c’est-à-dire l’étude des phases de développement saisonnier des végétaux, liées à certains paramètres climatiques- de 750.000 données concernant des champignons en Autriche, Grande-Bretagne, Norvège et Suisse. «Celles-ci montrent que non seulement la saison se prolonge continuellement dans les 4 pays, mais aussi qu'elle se décale pour devenir plus tardive. L'équipe explique cette tendance par des températures plus élevées et des phases végétatives en général plus longues», détaille l’institut suisse de recherche sur la forêt, la neige et le paysage, partie prenante de l’étude.

 

Cette découverte laisse augurer de modifications profondes des écosystèmes forestiers, dans lesquels les champignons jouent un rôle central (avec notamment la décomposition de la matière organique ou la symbiose avec les arbres). Il y aurait plus de nutriments pour les arbres, plus de nourriture pour les animaux et plus de champignons pour les amateurs, car la saison s’allonge en raison de l’arrivée plus tardive de la neige et du gel. Le bilan carbone des forêts pourrait également être impacté, sans qu’on sache encore dans quel sens. L’étude ne précise pas si les champignons supporteront bien, à moyen et long terme, ce réchauffement des températures.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus