La crise fait baisser le montant de la facture

Le 25 juin 2013 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les opérations de collecte restent les plus coûteuses pour les collectivités
Les opérations de collecte restent les plus coûteuses pour les collectivités
© Irstea

85 euros (HT) par an et par habitant en 2010. Tel est le coût de la gestion des déchets qui revient aux collectivités, selon le nouveau référentiel des coûts du service public de gestion des déchets, publié ce 25 juin par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe).

Si le coût global moyen de la gestion des déchets cache toutefois de grandes disparités selon les localités, il montre une constante en fonction des flux traités. La plus grande partie de la facture touche en effet la gestion des ordures ménagères résiduelles (51€/an/hab en moyenne). Les déchets collectés en déchetteries ne reviennent qu’à 18€/an/hab et les recyclables secs (hors verre) à 10€/an/hab. La gestion du verre est minime. Elle coûte aux collectivités seulement 1,3 €/an/hab.

Au regard des activités, ce sont les charges de collecte (48€/hab/an) et de traitement (38€/hab/an) qui représentent les coûts les plus forts. Les produits industriels (ventes de matériaux et d’énergie), soutiens (notamment des éco-organismes) et aides publiques représentent quant à eux environ 16€/hab/an.

Publié tous les deux ans, ce référentiel montre une baisse du coût de gestion de 5% entre 2008 et 2010, liée à une réduction des tonnages d’ordures ménagères résiduelles (OMR) collectées et à la hausse des déchets déposés en déchetterie, qui s’avèrent moins coûteux pour les collectivités.

Certaines politiques de prévention ont peut-être également touché leur cible en permettant de réduire la production des déchets ménagers. Mais rien ne permet de le prouver formellement. C’est peut-être tout simplement l’effet de la crise, ce qui tiendrait au contraire en échec la politique des plans locaux de prévention développés par l’Ademe, et qui couvrent désormais 60% de la population française. En tout cas à court terme.

http://www2.ademe.fr/servlet/getDoc?cid=96&m=3&id=88298&p1=00&p2=05&ref=17597



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus