La crise a aussi un impact sur la démolition des navires

Le 06 février 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Alors qu’ils se négociaient à environ 500 dollars la tonne fin septembre 2008, les navires partent désormais à la démolition aux alentours de 200 $/t fin décembre 2008, selon Robin des bois.

L’association spécialisée dans la lutte contre la démolition «sauvage» des navires a publié mardi 3 février son 14e bulletin d’information, A la casse.com. Pendant cette période, 54% des navires promis à la démolition, en partance pour des chantiers asiatiques, appartenaient à des armateurs de l’Union européenne ou de l’Association européenne de libre-échange (AELE).

Au total, 181 navires sont partis à la démolition, pour un recyclage cumulé de 1,7 million de tonnes de métaux. En nombre de bateaux, l’Inde et le Bangladesh ont capté 83% du marché.


Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus