La CRE veut ralentir le déploiement de Linky

Le 28 juillet 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
En poser moins, pour dépenser moins.
En poser moins, pour dépenser moins.

La Commission de régulation de l'énergie (CRE) propose de ralentir le rythme de déploiement du compteur électrique communicant Linky, pour permettre au distributeur d’électricité ERDF de maîtriser les coûts d’une opération évaluée à 5 milliards d’euros.

Un décret du 31 août 2010 impose au distributeur que 95% des 35 millions de consommateurs d’électricité soient équipés du nouveau compteur pour le 31 décembre 2020. «L'atteinte d'un taux de 95% de compteurs posés à l'issue de la phase de déploiement massif engendrerait des surcoûts significatifs, sans que des bénéfices supplémentaires pour les consommateurs puissent les justifier», a estimé le gendarme des marchés français de l'énergie, dans une délibération du 16 juillet publiée lundi 28 juillet.

La CRE propose de modifier le décret pour faire commencer le déploiement le 1er décembre 2015, «avec l'atteinte d'un taux cible de déploiement de 90% au 31 décembre 2021 pour la société ERDF et au 31 décembre 2024 pour les ELD» (entreprises locales de distribution, c'est-à-dire les régies locales).

Ce nouveau calendrier permettrait aussi de mieux prendre en compte l'évolution technologique, a-t-elle estimé. Pour mémoire, la directive européenne 2009/72/CE qui impose le déploiement de compteurs de nouvelle génération fixe à 80% le taux minimum de déploiement d’ici à 2020.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus